Idées reçues : « Il joue l’innocent « 

FAUX !

Certains chiens qui ont tendance à se soulager ou à détruire la maison vont immanquablement se faire « gronder » par leur maître (surtout si ce n’est pas la première fois !) .
Ce dernier, malgré les (très) bons conseils qu’il a pu recevoir et de sa patience, se laisse aller de fatigue et de colère.

Les hors la loi, toujours devant leur délits, vont très vite percevoir les émotions de leur maître et vont adopter certaines stratégies comportementales afin d’apaiser leur maître (même si ils n’ont aucune notion de leur délit) .
Certains chiens vont s’assoir, baisser les oreilles et se lécher la truffe alors que d’autres auront les oreilles aplaties sur le crâne, le regard fuyant avec le corps légèrement basculé sur le côté .
Ce sont ces postures que le maître interprète comme des mimiques de chien « coupable  » ou  » de jouer l’innocent  » car il a fait une bêtise.

Bien au contraire, ces postures ne trahissent pas l’inhabilité des chiens à mentir mais émettent plus tôt, un signal d’apaisement envers le maître (ou un congénère) mécontent .
Bien que les chiens soient doués d’une certaine intelligence, ils ne savent pas faire le lien entre les déjections ou les destructions commises et la colère de leur maître. Ils vont par contre associer, que quand ils sont en présence de leur maître et d’une déjection (ou d’une destruction), les choses vont se rembrunir pour eux. 

C’est pour cela que le maître ne doit pas réprimander ses chiens car ils le feront le lendemain et ainsi de suite. C’est exactement ce type de “quiproquo” qui peut être une source de stress et/ou d’anxiété pour les chiens  et qui éventuellement perturbera la relation entre eux.
Le maître doit bien que mal s’efforcer de ne pas réagir aux bêtises de ses chiens (cela lui évitera de se fatiguer d’avantage et de créer une situation stressante pour eux) et ferait bien de contacter un comportementaliste pour des conseils en rééducation !

À très bientôt !  

Les signaux d’apaisement font parties de la communication canine et servent à diminuer la tension d’une situation  » tendue  » en apaisant les congénères . Il est impératif pour un chien de socialiser avec des congénères durant  ces premiers mois afin de les acquérir (exemple : par le jeu) .

Il existe une multitude de signaux d’apaisements biens précis et particuliers tels que :

-> Le léchage de la truffe

-> Le détournement du corps, de la tête

-> Le regard fuyant

-> Renifler son environnement proche



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *